Crédits immobiliers : Ajustements du HCSF pour ne pas bloquer le marché

Le Haut Conseil de stabilité financière (HCSF) analyse régulièrement les risques affectant le secteur financier français.

En particulier, l’impact en matière d’octroi de crédits immobiliers.

Il a donc décidé d’adopter certains ajustements.

Ainsi, le taux d’effort maximal recommandé est relevé à 35% et la durée maximale des prêts est allongée de 2 ans jusqu’à 27 ans, pour certaines opérations.